Journal de bord

La smart agriculture, le numérique au service de l’intelligence agricole

Le Salon de l’Agriculture a, cette année encore, été l’occasion de réflexions sur le respect de l’environnement, l’augmentation des productions, l’optimisation de la gestion des exploitations agricoles, la sécurité des agriculteurs… L’agriculture de demain doit en effet répondre à un double objectif de performance et de durabilité.

Pour répondre aux nombreux enjeux soulevés, les acteurs peuvent désormais s’appuyer sur la smart-agriculture : outils du numérique, nouvelles technologies et IoT. La smart-agriculture nous promet des tracteurs et équipements communicants, des drones pour observer les cultures, des robots pour ramasser les œufs ou traire les vaches, des applications smartphone pour informer l’agriculteur de l’évolution de ses marchés… L’ensemble des systèmes communique, échange, partage et génère de l’information, aidant l’agriculteur et ses partenaires à prendre les bonnes décisions et ouvrant la porte à de nouvelles voies de production et de gestion des exploitations.

Mais la smart agriculture crée également de nouveaux challenges : quelles nouvelles technologies développer afin de renforcer l’ensemble des systèmes ? Comment rendre ces outils et services accessibles à tous ?

Par ailleurs, la smart-agriculture peut être à l’origine de nouveaux marchés et de politiques de développement économique. 

En France, l’engagement des acteurs publics parait encore aujourd’hui essentiel afin de soutenir les start-ups au cœur de l’innovation, ou encore fluidifier leurs relations avec les leaders de l’agro-industrie ou de la recherche dans le cadre d’écosystèmes. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *