Journal de bord

Le marché du lait infantile, nouveaux débouchés, innovation et diversification

Alcimed, société de conseil en innovation et développement de nouveaux marchés, revient sur les évolutions du marché du lait infantile et les perspectives d’innovation pour les industriels.

Avec une production mondiale estimée à plusieurs millions de tonnes en 2015, le marché du lait infantile connait une stagnation dans les pays occidentaux. Dès lors, les industriels ont cherché de nouveaux débouchés dans les zones de forte croissance, et réfléchissent également à se réinventer autour de nouvelles offres alternatives.

Les nouveaux débouchés géographiques du lait infantile : l’exemple de la Chine

En raison de la stagnation des marchés historiques européens et nord-américains, les industriels du lait infantile se sont tournés vers de nouvelles zones économiques en forte croissance. La Chine a été un pilier de cette stratégie. Aujourd’hui, le marché du lait infantile est largement dominé par la Chine, avec des volumes de consommation de lait infantile supérieurs à ceux de l’Europe et des Etats-Unis en 2015, et un taux de croissance annuel moyen de plus de 10% entre 2010 et 2016. La croissance du taux de natalité depuis l’abolition de la politique de l’enfant unique initiée en 2013 et le gain de pouvoir d’achat de sa classe moyenne viennent conforter la tendance d’un marché en croissance.

Les industriels européens et nord-américains ont su s’imposer sur ce marché croissant notamment en raison des crises sanitaires nationales successives depuis 2008 qui ont détourné les consommateurs chinois de leurs produits nationaux.

Ce marché comporte toutefois des risques. Par exemple, les volumes demandés pourraient chuter, en raison de la mise en place, depuis quelques années, d’une politique d’incitation à l’allaitement, à l’image d’autres nombreux pays, pour viser un taux d’allaitement maternel de 50% d’ici 2020 (alors qu’il n’était que de 20% en 2008).

Par ailleurs, conscient du potentiel économique que représente ce produit fortement importé, le gouvernement chinois a instauré une nouvelle règlementation, depuis 2014, en vue de mieux contrôler la qualité des produits et de consolider son marché intérieur, en limitant les importations de lait infantile. De nombreuses concentrations pourraient ainsi avoir lieu, afin de restructurer l’industrie chinoise et renforcer les marques nationales comme Mengniu, au détriment des marques européennes en particulier.

Des alternatives au lait infantile conventionnel émergent

Au-delà des relais de croissance géographiques, les industriels explorent également des alternatives au lait de vache traditionnel afin de répondre à de nouvelles demandes des consommateurs, allant de la recherche de naturalité à des demandes de produits végétariens ou végétaliens.

Dans cette perspective, des laits infantiles bios se développent. Ils restent un marché émergent et de niche, dont la production est dominée par l’Europe, notamment en France et en Allemagne.

Ce segment de marché devrait être appelé à croître, en ce qu’il fait écho aux nouvelles demandes des consommateurs pour des produits considérés comme plus sains et plus respectueux de l’environnement.

De plus, ces nouvelles tendances ont également conduit des réflexions sur le développement d’autres alternatives au lait de vache. En effet, les boissons infantiles végétales, à base de soja ou d’amande, pourraient d’une part avoir des bénéfices santé (absence d’allergènes, bonne digestibilité…) mais pourraient également répondre aux mouvements végétariens et végétaliens qui se développent. Toutefois, ces alternatives sont sujettes à des questionnements sur leurs apports nutritionnels. Dès lors, un certain nombre d’offres s’orientent vers des produits mixtes, visant à combiner les bénéfices nutritionnels, santé et environnementaux.

Si ces alternatives sont encore aujourd’hui des marchés de niche, elles offrent de nouvelles perspectives d’innovation pour les industriels du secteur du lait infantile, un marché où les exigences des consommateurs sont particulièrement élevées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *