Journal de bord

L’eau

L’eau est un enjeu planétaire pour lequel l’agriculture a un rôle central à jouer. En effet, l’agriculture absorbe aujourd’hui plus de 70 % de l’eau consommée, et la croissance de la population mondiale, entrainant un besoin de plus de productions agricoles, est de nature à accroitre encore ce chiffre.

Deux axes principaux d’actions se dessinent aujourd’hui sur le lien eau et agriculture : une meilleure gestion des ressources ainsi qu’une préservation et un contrôle de la qualité des eaux.

Si la France, et plus généralement l’Europe, n’est pas en situation de stress hydrique, les acteurs agricoles travaillent dès aujourd’hui à la mise en place de solutions de gestion intelligente de l’eau. En effet, des évènements climatiques (pics de sécheresse) peuvent créer des tensions ciblées et momentanées sur la ressource. Ces évolutions sont par ailleurs imposées par les débats sociétaux et éthiques sur l’accès à l’eau.

Pour cela, un ensemble de techniques « intelligentes » liées à l’agriculture de précision sont mises en place. Par exemple, les arroseurs ou goutte à goutte connectés à un ensemble de capteurs en champ (météo, humidité du sol, profil racinaire etc.) ou à des outils de mesure satellitaires ou prédictifs, peuvent soutenir une irrigation contrôlée répondant aux besoins précis des cultures en s’adaptant aux conditions climatiques.

L’autre fort enjeu du monde agricole concerne la qualité de l’eau. Au-delà des actions menées en amont visant à limiter l’usage d’engrais et de produits phytosanitaires, le contrôle de la qualité des intrants des acteurs agricoles pourrait devenir une question clef. En effet, les consommateurs sont de plus en plus vigilants à la qualité des aliments et à l’absence de polluants, à l’instar des débats sur les perturbateurs endocriniens.

Or, les agriculteurs utilisant majoritairement les eaux de surface, souterraines et recyclées sont aujourd’hui tributaires des mesures de contrôles mises en place par les autorités publiques. Les agriculteurs pourraient donc demander à ce que des outils de contrôle plus précis soient mis en place, à l’image de ceux existant notamment pour le contrôle des eaux industrielles ou des eaux de consommation. La mise en place de capteurs connectés pourrait également leur permettre d’accéder aux données de mesure et de pouvoir jouer un rôle dans la chaîne complexe de contrôle de la qualité des eaux agricoles.

 

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *