Économie circulaire

Les démarches d’économie circulaire suscitent aujourd’hui un fort intérêt chez les industriels, portées notamment par de nouveaux modèles basés sur la réduction de l’exploitation des ressources, privilégiant le recyclage des déchets et leur réutilisation. Des initiatives comme par exemple l’adoption fin janvier 2020 en France du texte de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire viennent soutenir cette tendance de croissance verte.

Alcimed : conseil en innovation et stratégie d'économie circulaire pour les industriels

Les enjeux liés à l’économie circulaire et à la circularité

  • Qu’est-ce que l’économie circulaire et qu’est-ce que l’économie de la fonctionnalité ?

L’économie circulaire est un phénomène consistant à produire des biens et des services de manière plus durable, c’est-à-dire en limitant la consommation et le gaspillage des ressources planétaires et la production des déchets.

De plus en plus d’acteurs industriels s’intéressent à intégrer des principes de circularité pour développer des approches de production durable et de consommation durable. Ces principes de circularité consistent à :

  • Favoriser un approvisionnement durable, notamment en augmentant la part des matériaux recyclés dans les matières premières. Cette approche de sourcing alternatif nécessite de créer de nouveaux liens avec des partenaires industriels pour créer des synergies matière.
  • Diminuer l’empreinte environnementale des procédés pour une production durable notamment en favorisant le développement du remanufacturing, c’est -à-dire produire à partir des produits usagés plutôt que de produire à partir d’une matière vierge. Ces approches sont très prometteuses car elles sont synonymes à la fois de gains en matière et en énergie.
  • Rechercher la valorisation des déchets de production ou de consommation. Ces approches ont pour objectif de développer des voies de valorisation plus pertinentes que la valorisation thermique. Des voies chimiques (solvolyse, pyrolyse, dépolymérisation, …) sont ainsi développées et elles montrent de belles réussites d’un point de vue technique. Ces démarches s’inscrivent généralement dans une logique d’écologie industrielle et territoriale qui consiste à valoriser ses déchets comme matières premières pour ses propres lignes de production ou pour des partenaires industriels proches.

Une démarche d’économie circulaire se réfléchit également en amont de la phase de production en intégrant les principes de circularité énoncés précédemment dès la phase de conception des produits : c’est l’émergence des approches d’écoconception. Il s’agit de concevoir des produits modulaires qui se réparent facilement, qui s’utilisent plus longtemps et qui peuvent être démontés plus facilement pour être ensuite réutilisés.

La notion de vente de produit est alors remplacée par la vente d’un usage : c’est l’avènement de l‘économie de la fonctionnalité. De belles promesses de gain en matières premières et en énergie tout en créant de nouveaux modèles économiques. Ces modèles sont basés sur la mise en place de nouvelles stratégies d’économies circulaires qui reposent notamment sur des approches de consommation collaborative.

  • Quels sont les enjeux liés à l’économie circulaire ?

L’économie circulaire est une véritable source d’innovation permettant le développement de nouvelles chaînes de valeur basées sur l’émergence de nouveaux écosystèmes. Les retours d’expérience de projets d’économie circulaire basés sur la constitution de filières se multiplient (citons par exemple : Aliapur et la filière pneumatique usagé ou encore Citéo et la filière emballage PET). Ces retours d’expérience mettent en évidence deux principaux enjeux pour mettre en place des filières rentables :

Cela concerne l’identification, la sélection et la collecte de sources de matière de qualité et en quantité pour avoir une économie d’échelle.
En particulier, la collecte est aujourd’hui le premier poste de dépense dans les coûts de valorisation. Dans de très nombreux cas, les sources à valoriser existent mais sont généralement en quantités limitées pour être valorisées directement. Il se pose ainsi la question de la mutualisation d’une chaîne logistique capable de récupérer des sources diffuses, réparties dans différents sites. De nouvelles approches logistiques et de nouveaux business models sont à développer.

Comment introduire dès les phases de R&D une stratégie d'économie circulaire ?
Cette identification de marchés de "seconde vie" est essentielle pour être compétitif face aux approches d'enfouissement ou de valorisation thermique. L’atteinte de la rentabilité financière repose en grande partie sur la valorisation des matières collectées et donc la capacité à trouver des usages à forte valeur ajoutée.
L’approche recyclage est la promesse de redonner un nouveau cycle à la matière. Certains matériaux comme le verre ou le métal sont recyclables « à l’infini ». Dans le monde des plastiques, c’est la recherche de voies pour revenir à la matière première (monomère) sans perte de qualité (comme le propose la société Carbios pour le PET) qui est privilégiée.

Quels sont mes nouveaux partenaires pour développer plus rapidement une approche circulaire ?

Vous souhaitez en savoir plus ? Écrivez-nous !

Comment nous vous accompagnons dans vos projets d’économie circulaire et de circularité ?

Alcimed travaille depuis plus d’une quinzaine d’années sur des problématiques d’économie circulaire pour ses clients. Historiquement nous accompagnons nos clients industriels sur l’ensemble de nos secteurs (pharmaceutique, agroalimentaire, chimie de spécialité, énergie-environnement, cosmétique, aéronautique-spatial-défense) dans leurs recherches de procédés plus efficients d’un point de vue environnemental et dans l’identification de matières premières plus éco-responsables. Plus récemment nous avons observé une accélération des sujets de démarches d’économie circulaire chez nos clients et une volonté d’être plus proactifs.

Nous avons donc travaillé sur différentes briques méthodologiques pour continuer d’accompagner nos clients sur cette nouvelle terre inconnue en intervenant :

  • Sur la mise en place de nouvelles filières de valorisation (identification de nouveaux marchés, réflexion sur la collecte/logistique, identification de nouveaux partenaires, …)
  • Sur l’identification de nouvelles opportunités (offre de service, nouveaux business models) liés à l’arrivée de chaînes de valeur circulaires
  • Sur la définition de feuille de route circulaire pour augmenter la part de la circularité dans les business actuels et futurs

Les types de projets que nous menons pour nos clients dans ce domaine sont :

  • Approches ‘Test & Learn’
  • État de l’art
  • Innovation produits
  • Valorisation
  • Business models
  • Nouvelles offres
  • Audit stratégique
  • Positionnement stratégique
  • Process Innovation
  • Business case
  • Étude de filières
  • Étude de marché
  • Proposition de valeur
  • Recherche de partenaires
  • Feuille de route
  • Analyse concurrentielle
  • Benchmark
  • Go to market
  • Scouting
  • Market access

Un projet ? Parlez-en à nos explorateurs !

EXEMPLES DE PROJETS RÉCENTS MENÉS POUR NOS CLIENTS DANS LE DOMAINE DE L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Notre équipe a accompagné un acteur de la chimie générant des cendres au travers de son activité dans sa stratégie de valorisation. Dans une démarche de circularité, cet industriel souhaitait valoriser ces déchets qui étaient produits à travers le monde. Nous avons premièrement établi des ‘fiches produits’ décrivant les performances associées à ces nouveaux matériaux, puis nous avons analysé plus de 10 secteurs industriels pour identifier des applications pertinentes au regard de critères de performances pré-identifiés. Nous avons ensuite directement contacté les industriels concernés et validé l’intérêt de plusieurs d’entre eux.

Le résultat pour notre client ? Une liste de nouveaux partenaires qualifiés et prêts à tester les produits proposés.
Notre équipe a accompagné un acteur de la mobilité souhaitant développer des taxis volants avec un objectif central d’économie circulaire. Pour ce faire, nous avons intégré des réflexions d’écoconception dans son développement et avons soulevé deux points d’investigation :
1) Peut-on s’appuyer sur des filières de recyclage existantes ?
2) Ou existe-t-il des technologies alternatives, plus pertinentes d’un point de vue économique et sociétal ?

Grâce à notre investigation, nous avons pu identifier d’une part des filières de recyclage et décrypter leurs modes opératoires, et d’autre part trouver des partenaires proposant des solutions alternatives à l’un des composants de notre client.
Notre équipe a accompagné un acteur industriel dans sa démarche d’économie circulaire pour identifier et sélectionner différentes voies technologiques permettant le ré-emploi de ses déchets de production dans son propre cycle de production. Nous avons réalisé dans un premier temps un panorama technologique présentant l’ensemble des approches possibles de traitement et valorisation des matériaux considérés, sans limite sectorielle. Nous avons ensuite analysé ces approches en fonction de leur performance, de leur maturité et de leur applicabilité au contexte de notre client, afin de sélectionner les plus pertinentes. A l’issu de cette étape, nous avons identifié, sur les approches d’intérêt, une première sélection de partenaires potentiels pour accompagner notre client dans ses développements.
Notre équipe a accompagné un acteur du labelling dans la valorisation de ses déchets d’étiquettes. Dans une première étape, différents nouveaux usages potentiels ont été identifiés, en tenant compte des caractéristiques intrinsèques de ces déchets. Dans un deuxième temps, nous avons mené une réflexion sur la mise en place d’une filière pour les usages les plus prometteurs. Cette deuxième étape a notamment permis l’identification et la sélection d’acteurs qui ont pu réaliser quelques tests à partir d’échantillons et valider une première preuve de concept pour notre client.

Créée en 1993, Alcimed est une société de conseil en innovation et développement de nouveaux marchés spécialisée dans les secteurs innovants : sciences de la vie (santé, biotechnologie, agroalimentaire), énergie, environnement, mobilité, chimie, matériaux, cosmétiques, aéronautique, spatial et défense.

Notre vocation ? Aider les décideurs privés et publics à explorer et développer leurs terres inconnues : les nouvelles technologies, les nouvelles offres, les nouvelles géographies, les futurs possibles et les nouvelles manières d’innover.

Répartie dans nos 8 bureaux dans le monde (en France, en Europe, à Singapour et aux Etats-Unis), notre équipe est composée de 200 explorateurs de haut niveau, multiculturels et passionnés, ayant une double culture scientifique/technologique et business.

Notre rêve ? Être 1000, pour dessiner toujours plus avec nos clients le monde de demain.

PARLEZ-NOUS DE VOTRE TERRE INCONNUE

    Vous avez un projet et vous souhaitez en parler avec un de nos explorateurs, écrivez-nous ! Un de nos explorateurs vous recontactera très vite.