5 innovations européennes pour purifier l’air de nos villes !

En 2019, l’Agence Environnementale Européenne estimait que la pollution de l’air était responsable de 518 000 décès prématurés. Un sujet au cœur des préoccupations actuelles, lorsqu’on sait que depuis plusieurs semaines, chercheurs et médecins alertent sur la corrélation entre pollution de l’air et sensibilité aux maladies respiratoires, comme le COVID-19. L’exposition prolongée et répétée aux particules fines et ultra-fines abîment en effet les muqueuses des voies respiratoires et du poumon, ce qui à terme facilite notamment l’infection de ces tissus par des virus. Dans ce contexte de crise sanitaire, Alcimed a sélectionné 5 innovations européennes pour purifier l’air de nos villes !

5 solutions prometteuses en Europe pour traiter les polluants de l’air en milieu urbain

Enjeu sanitaire et environnemental, le combat contre la pollution de l’air se joue sur plusieurs niveaux : d’abord sur la réduction des émissions polluantes à la source via les nouvelles normes sur les émissions automobiles, domestiques ou industrielles, ensuite sur le monitoring de la qualité de l’air dans le temps et dans l’espace pour déclencher des mesures préventives ou correctives, et enfin sur le traitement de l’air dans les zones à plus fortes concentrations. C’est sur ce dernier pan que 5 solutions ont particulièrement retenu notre attention :

1. Pure Air Zone

L’entreprise anglo-italienne U-Earth a développé un bioréacteur qui digère les polluants comme les virus, les COV (Composés Organiques Volatils) et les particules fines. Existant en 3 tailles, il a déjà été installé pour traiter l’air du jardin d’un hôtel de luxe et dans les nouveaux bureaux de Microsoft à Milan.

Pur Air Zone -Purifier pollution air

 

2. Airlabs

La solution de purification de cette petite entreprise britannique s’appuie sur un filtre de nano-carbone chimiquement modifié pour capturer et détruire divers polluants chimiques comme l’ozone, les oxydes d’azote et les COV. En collaboration avec Barclay, Airlabs a déployé sa solution dans plusieurs taxis londoniens pour créer une bulle d’air frais pour les passagers. L’utilisation de son filtre est également en cours d’expérimentation depuis plus d’un an pour traiter l’air du hall d’une station de métro londonienne.

Airlabs -Purifier pollution air

 

3. Purevento

Cet acteur allemand développent des solutions containerisées mobiles de filtration ciblant principalement les particules fines et les oxydes d’azote. Pour démontrer l’efficacité de la purification technique de l’air ambiant avec une solution de purification de l’air en ville, Purevento a installé son prototype mobile sur l’autoroute de la ville de Kiel. Ayant pour but de traiter de larges volumes d’air jusqu’à 60 000 m3/h, la solution de Purevento a en effet été sélectionnée début 2020 par la ville de Kiel pour réduire le taux de NO2 le long de la voie rapide.

Prototype-Purevento-CityAirCleaner-purifier pollution air

 

4. Is Clean Air

Basée en Italie, Is Clean Air commercialise une technologie de dépollution de l’air en voie humide, dont le procédé s’inspire du cycle de la pluie. Couplé à un traitement UV, la solution traite une grande variété de polluants : particules fines, oxydes d’azote, COV, ozone. Quatre unités ont été installées pour traiter l’air intérieur de l’aéroport de Rome et une expérimentation à l’air libre a eu lieu à L’Aquila.

Is Clean Air -Purifier pollution air

 

5. Airlite

Cet autre acteur italien a développé une peinture permettant de traiter les oxydes d’azote en s’appuyant sur les propriétés photocatalytiques des oxydes de titanium. Les produits Airlite existent pour les revêtements intérieurs et extérieurs. Il a notamment été déployé sur une façade à Rome.

Airlite -Purifier pollution air

 

Ces 5 acteurs illustrent le dynamisme de l’Europe sur le développement de solutions de traitement de la pollution pour purifier l’air de nos villes. Ces jeunes pousses prometteuses vont cependant devoir se heurter à la compétition d’acteurs chinois et coréens, deux pays également très avancés sur ces questions. La Corée du Sud est en effet un marché déjà très mature pour l’utilisation domestique de purificateurs d’air. Tandis qu’en Chine, où 60% des villes souffrent de pollution aux particules fines, le gouvernement soutient fortement le développement de solutions de traitement de l’air avec notamment le lancement du « plan de bataille ciel bleu » en 2018. Bioréacteurs, filtres ou encore traitements UV contre la pollution, la course pour purifier l’air de nos villes est définitivement lancée. Une course que nos équipes chez Alcimed continueront à suivre de très près !

Crédit photo : The Paris Photographer


A propos de l’auteur
Arielle, Consultante dans l’équipe Energie, Environnement & Mobilité d’Alcimed en France

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >