Comment la blockchain en santé peut-elle aider à décentraliser, fiabiliser et rendre plus transparent l'utilisation des données dans les essais cliniques par Alcimed

Blockchain en santé : une nouvelle technologie pour révolutionner les essais cliniques

Les applications liées à la Blockchain développées ou projetées dans le secteur de la santé sont nombreuses. La décentralisation, la fiabilité et la transparence des données sont autant d’éléments qui placent cette technologie comme une révolution pour l’industrie et les professionnels de la santé, mais aussi pour les patients. Notre équipe dédiée à la Santé a étudié l’impact que pourrait avoir la Blockchain sur un moment parfois déterminant du développement d’un dispositif médical ou d’un produit pharmaceutique : l’essai clinique.

Blockchain dans les essais cliniques en santé : un recrutement des patients simplifiés

Un essai clinique est un processus long et coûteux en partie à cause du recrutement des patients. Ainsi, on observe qu’environ 2/3 des sites d’essais cliniques n’atteignent pas leurs objectifs de recrutement initiaux. La Blockchain peut rassembler les données des essais et des patients de manière anonymisée ou en demandant l’autorisation des patients au préalable. Le recrutement serait alors facilité.

Par ailleurs, la Blockchain permet une véritable transparence dans l’utilisation des données des patients. Ceux-ci savent alors pour quoi et par qui elles sont utilisées. Les sponsors et sites peuvent ainsi rassurer certains patients réticents à l’idée de participer à un essai clinique.


Découvrir le potentiel de la Blockchain en industrie >


Une procédure administrative allégée grâce la Blockchain en cas de modification de protocole

La Blockchain peut également intervenir après le recrutement des patients. Pour garantir la validité de l’essai ainsi que la validité des résultats, il est fréquent de modifier le protocole de l’essai clinique. Ceci nécessite l’édition d’un nouveau formulaire de consentement : une charge administrative qui, si elle est mal exécutée, peu remettre en cause la validité de l’essai. Grâce à l’édition de « Smart contracts », il est possible d’automatiser le processus pour chaque changement de protocole.

Une fiabilité des données en santé inégalée grâce à la Blockchain

Plusieurs études ont souligné la difficile reproductibilité des essais cliniques. Nombre des essais ne sont pas reproduits, et, lorsqu’ils le sont, ils peuvent ne pas obtenir les mêmes résultats que l’essai clinique d’origine. Les erreurs de saisie, volontaires ou non, par les multiples acteurs qui manipulent les données sont en partie responsable de ce phénomène. La Blockchain est un outil extraordinaire pour résoudre ce problème.

En effet, les données qui y sont stockées ne sont pas modifiables et sont rangées dans une hiérarchie chronologique stricte. La cohérence entre les données et métadonnées de l’essai clinique est ainsi renforcée. De plus, les données, le protocole et les protocoles passés sont tous gardés en mémoire et vérifiés lors de l’intégration d’une nouvelle donnée. Ceci limite fortement les risques d’erreurs de saisie voire même de sous-notification d’effets indésirables.

Une transmission d’information entre les parties-prenantes optimisée par la Blockchain

Les acteurs impliqués dans un essai clinique sont extrêmement nombreux et exécutent des tâches hétéroclites, qui nécessitent différents accès aux données. Sont par exemple impliqués les statisticiens, en charge de la planification et de la réalisation de l’analyse statistique. On trouve également les sponsors, les chercheurs, les autorités réglementaires, etc.

Avec la Blockchain, les informations sont regroupées en un seul endroit. Chaque partie se voit attribuer une clé qui lui permettra de n’avoir accès qu’aux données qui lui sont nécessaires. En particulier, l’utilisation de la Blockchain serait un moyen de simplifier la validation de l’essai clinique par les autorités réglementaires. Que cela soit pour prouver la provenance ou pour démontrer l’intégrité des données collectées, cette manière de conserver les informations ne peut qu’optimiser ce processus.

En facilitant la gestion des patients, en fiabilisant davantage les données obtenues ou en optimisant la communication entre les acteurs impliqués, la Blockchain en santé est une technologie qui pourrait réduire considérablement le poids que représente un essai clinique pour les industriels. Et les perspectives sont prometteuses ! Car même si ces applications ne sont pour le moment que théoriques, plusieurs organismes tentent actuellement de développer l’infrastructure nécessaire pour mettre en place la Blockchain dans les essais cliniques.


A propos des auteurs
Grégoire, Consultant, Emile, Business Developper et Delphine, Directrice de Business Unit dans l’équipe Santé d’Alcimed en France

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >

 

Pour continuer à explorer...