Childhood cancer treatments and patient pathway. Traitements du cancer de l'enfant et parcours patient.

Cancer de l’enfant : quelles sont les principales différences de traitement avec les adultes ?

 

Chaque année, de nombreux enfants sont touchés par le cancer. Grâce à l’amélioration des traitements dans le cancer de l’enfant, la plupart des patients survivent au-delà de 5 ans. À quoi ressemble les traitements pour les enfants ? Par rapport aux adultes, quelles sont les différences dans la lutte contre la maladie ? Dans cet article, nous vous donnons un aperçu du parcours patient des enfants atteints de cancer.

Les cancers de l’enfant : faits essentiels

Les cancers pédiatriques représentent environ 1 % de tous les diagnostics de cancer (données du Royaume-Uni, de l’Allemagne et des États-Unis). Même s’il s’agit d’un type de cancer très rare, cela correspond à un taux d’incidence d’environ 14/100 000 enfants par an.  Au niveau mondial, 300 000 nouveaux cas sont signalés chaque année. Le cancer chez l’enfant tend à être diagnostiqué souvent entre 0 et 4 ans.

Les types de cancer de l’enfant les plus courants sont la leucémie, les tumeurs du système nerveux central (SNC), les lymphomes, mais aussi les sarcomes. Les carcinomes, au contraire, sont très rares.

Le point positif : les progrès des traitements ont permis à la plupart des enfants diagnostiqués de survivre à la maladie. Depuis les années 70, les taux de mortalité n’ont cessé de diminuer et les taux de survie à 5 ans d’augmenter. Aujourd’hui, plus de 80 % des patients sont en vie après 5 ans, avec des taux de survie ayant doublé au cours des 30 dernières années. Le taux de survie à 10 ans est jusqu’à 5% plus faible. Malheureusement, ces chiffres varient en fonction du type de cancer.

L’INNOVATION EN ONCOLOGIE :
Un futur prometteur pour les patients
Téléchargez notre livre blanc >

 

Les enfants sont le plus souvent traités dans des centres ou des hôpitaux hautement spécialisés dans le traitement du cancer, et font, dans la plupart des cas, l’objet d’essais cliniques. Ainsi, les enfants peuvent bénéficier des traitements et des soins les plus modernes.

Le traitement du cancer de l’enfant est assez standardisé. Plus de 90 % des patients reçoivent d’abord une chimiothérapie, car ce traitement est très efficace contre les cancers à croissance rapide, ce qui est souvent le cas chez les enfants. La plupart des patients sont débarrassés de leur cancer après cette première thérapie et seule une minorité d’entre eux passent à des lignes de traitement ultérieures. Dans les dernières phases, la radiothérapie est plus souvent utilisée (à éviter dans les premières phases de traitement où elle a de graves effets secondaires chez les enfants), et de nouveaux traitements, tels que les options agnostiques des tumeurs, sont désormais disponibles et efficaces pour certains types de tumeurs.

Pour le traitement des enfants, une équipe multidisciplinaire et spécialisée est nécessaire. L’oncologue pédiatrique joue bien sûr un rôle majeur et est complété par des infirmières spécialisées en oncologie, des radiothérapeutes/chirurgiens et autres. Des travailleurs psychosociaux, des nutritionnistes, des psychologues ou des associations spécialisées sont également indispensables pour soutenir toute la famille tout au long de ce processus éprouvant.

Les différences du cancer de l’enfant par rapport au traitement des adultes

Les types de cancers sont différents. Comme décrit précédemment, les enfants souffrent souvent de cancers à croissance rapide tels que la leucémie ou les tumeurs du SNC, alors que les types de cancer chez les adultes sont très différents, les carcinomes jouant un rôle plus important.

Les facteurs de risque n’existent pas vraiment pour les enfants. Contrairement aux adultes, les facteurs de risque de développer un cancer ne sont pas bien compris. Le mode de vie ou les facteurs environnementaux sont des facteurs de risque assez importants pour les adultes, mais ne jouent pas un grand rôle chez les enfants. Ce n’est que dans de très rares cas que des mutations génétiques héréditaires sont la cause sous-jacente du cancer chez l’enfant. Il n’est donc pas possible de prévenir le cancer chez les enfants.

Les traitements sont souvent beaucoup plus efficaces chez les enfants. Cela est probablement lié au fait que les types de cancer soient différents et souvent à croissance rapide. Les traitements sont plus intenses chez les enfants car ils les supportent mieux que les adultes. En outre, les enfants ne présentent généralement pas de comorbidités qui interfèrent avec le traitement.

Le pronostic est plus problématique chez les enfants. Comme les traitements sont souvent agressifs et que les enfants sont encore en pleine croissance, un suivi dense à long terme est nécessaire. Ce suivi est nécessaire afin de détecter le plus tôt possible les éventuels effets secondaires tardifs des traitements ou les rechutes.

 

En conclusion, le cancer chez les enfants est encore et heureusement très rare. Plus encore, des centres de traitement hautement spécialisés et des options de traitement efficaces ont permis d’améliorer considérablement les taux de mortalité et de survie à long terme. Il n’en reste pas moins que davantage de recherches et de progrès sont nécessaires pour améliorer la situation de nos patients les plus vulnérables.

Ce sujet vous intéresse ? Découvrez nos réalisations de conseil en parcours patients et notre livre blanc sur l’innovation en oncologie

A propos de l’auteur

Volker, Grand Explorateur Oncologie dans l’équipe Santé d’Alcimed en Allemagne

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >