Chronique e-santé : « Halo, suis-je stressé ? », l’arrivée d’Amazon en santé numérique

En dépit du contexte sanitaire international, 2020 est une année faste pour la santé numérique. Alcimed met en lumière dans ses « Chroniques e-santé » les événements majeurs qui façonneront les efforts des prochaines années en matière de santé numérique.

27 août 2020 : Amazon annonce son entrée sur le marché des objets personnels connectés et propose un bracelet connecté, baptisé Halo, qui mesure la qualité du sommeil, reconnait les émotions dans la voix de l’utilisateur et scanne le corps pour en déduire des indices de masse. Cette annonce a provoqué beaucoup d’écho dans l’écosystème de la santé numérique, Halo devenant un concurrent direct de l’Apple Watch et de Google/Fitbit, les deux leaders incontestables de ce marché. Par ailleurs, le secret a bien été gardé par le siège d’Amazon à Seattle et l’effet de surprise n’en a été que renforcé.

Il s’agit de la première percée d’Amazon dans le segment des « wearables », un marché estimé par Gartner à 52Mds$ cette année. Le marché est déjà bien couvert mais cela ne semble pas impressionner la firme menée par Jeff Bezos. Alors qu’est-ce que Halo et comment est-il vendu ? Quelles sont ses chances de succès ? Quel sera l’impact de Halo sur l’écosystème e-santé ?

Non mais Halo quoi !

Grâce à son bracelet connecté, Amazon fait un pas de plus dans l’intégration de l’intelligence artificielle. Le dispositif prend la forme d’un bracelet mesurant des paramètres physiologiques et émotionnels. Au-delà des mesures « classiques » du secteur comme le mouvement, l’activité cardiaque et le sommeil, Halo peut mesurer les indices de masse grasse, généralement évalués avec des dispositifs de grade médical plus perfectionnés. Les microphones du dispositif sont spécifiquement développés pour analyser le ton de la voix en s’appuyant sur des approches de machine learning.

Le bracelet a un design épuré, sans écran, équipé de LED et de 2 microphones. Les possibilités d’usage sont nombreuses, entre le suivi de la sédentarité, les indicateurs de masse illustrés par un modèle 3D du corps ou encore la reconnaissance vocale visant à détecter les émotions dans la voix.

Le bracelet interagit avec une application dédiée et éponyme. Le mécanisme d’achat est particulièrement intéressant puisqu’Amazon propose un prix intégré comportant le bracelet et 6 mois d’abonnement au service Halo. Ce prix varie entre 64.99 $ (pendant une période promotionnelle) et 99.99 $. Après une période d’essai de 6 mois, le service Halo sera facturé 3.99 $ par mois. Le modèle de souscription est particulièrement audacieux par rapport aux modèles d’achat one-shot proposé par les concurrents.

Amazon surfe sur la vague des objets personnels connectés pour s’insérer sur le secteur de la santé

Ce lancement est un des mouvements les plus marqués du géant technologique dans la santé, après la création d’Amazon Care (sa clinique virtuelle pour les employés d’Amazon) et celle d’Haven (association à but non lucratif visant à améliorer l’accès aux soins, en partenariat avec JPMorgan et Berkshire Hathaway).

Ce lancement arrive à un moment de convergence des géants de la tech sur le marché de la santé. Tous y ont déjà pris position, notamment Apple et son Apple Watch aux multiples services, Google, qui a racheté Fitbit en 2019 et d’autres acteurs comme Garmin ou Samsung. En matière d’objets personnels connectés, Apple est pour l’instant à la tête de ce marché.

L’approche d’Amazon sur le marché de la e-santé est toutefois sensiblement différente. La proposition de valeur d’Halo n’est pas tant focalisée sur le dispositif que sur le bouquet de services digitaux qui l’accompagnent et s’appuient sur le dispositif et le smartphone. Halo va également plus loin que les usages classiques du fitness et de la mesure du sommeil. De premiers efforts d’interopérabilité, notamment avec les dossiers médicaux de l’éditeur Cerner sont également à louer. Des fonctionnalités assurant le respect de la vie privée sont évoquées, comme la désactivation de notifications intrusives, ou la possibilité d’effacer des photos stockées dans le cloud.

Par ailleurs, Amazon s’appuie sur un réseau dense de partenaires pour produire le contenu de l’application et développer les services associés. Sont notamment mentionnés l’Association Américaine de Cardiologie (AHA), Weight Watchers, Headspace, la Mayo Clinic et beaucoup d’autres.

Les utilisateurs en quête de dépassement peuvent également s’inscrire à des défis intégrés appelés « labs ». Ces labs  permettent de construire des programmes personnalisés en réponse à des enjeux personnels de prévention (comme par exemple réduire la quantité de caféine absorbée l’après-midi).

Quel impact de l’arrivée d’Amazon sur le secteur de la santé numérique ?

Les géants de la technologie intègrent leur compétence sur les différents maillons de la chaine de valeur de la santé : du développement de thérapie (Google/Deepmind) à l’assurance santé (Amazon Haven, Google/Verily) ou les dispositifs connectés (Apple Watch, Google/Fitbit).

Amazon a beaucoup investi dans le secteur de la santé en peu de temps. Il y a 5 ans, sa présence était encore peu discernable. Aujourd’hui, Amazon est un concurrent sérieux pour conquérir des parts de marché dans le gâteau de 3 500Mds$ de la santé. Si Amazon réussit à instaurer une relation de confiance avec les consommateurs, notamment concernant le respect de la vie privée, la société pourrait contribuer à résorber une partie des dépenses de santé.

Cette tendance est celle de la santé numérique depuis plusieurs années. Les géants de la technologie intègrent leur compétence sur les différents maillons de la chaine de valeur de la santé : du développement de thérapie (Google/Deepmind) à l’assurance santé (Amazon Haven, Google/Verily) ou les dispositifs connectés (Apple Watch, Google/Fitbit). Sans être des concurrents directs des acteurs historiques de l’industrie de la santé, ils deviennent des intégrateurs qui progressivement deviendront incontournables dans un monde digital et capteront une part importante de valeur par leurs services.

Dans un marché des objets personnels connectés estimés à 52Mds$ en 2020, on peut s’attendre à d’autres innovations de la part des concurrents d’Amazon. Cela étant, Amazon dispose d’un positionnement particulier, étant déjà un fournisseur de services numériques intégré dans notre quotidien. A la fois une des plus grandes marketplaces numériques, et un producteur de contenu grâce à Amazon Prime, les perspectives d’intégration avec les services de Halo sont nombreuses.

D’ici quelques années, nous n’aurons même plus besoin de demander à Alexa le renouvellement de notre prescription sur notre compte Amazon Prime. La démarche sera automatique, basée sur notre pression artérielle des 12 dernières heures, mesurée par Halo et stockée puis analysée sur les plateformes cloud d’Amazon Web Services.


A propos de l’auteur

Benjamin, Grand Explorateur Santé Numérique dans l’équipe Santé d’Alcimed en France

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >

Pour continuer à explorer...