Comment l'Union Européenne s'engage dans la lutte contre le cancer

Comment l’Union Européenne s’engage dans la lutte contre le cancer

Bien que les Européens ne représentent que 9% de la population mondiale, près de 25% des cancers sont pourtant diagnostiqués en Europe. Le cancer est d’ailleurs la deuxième cause de mortalité au sein de l’Union Européenne. A l’échelle nationale, l’ensemble des cancers impacte grandement les systèmes de santé et les systèmes sociaux. Il est urgent de prendre des mesures pour les rendre plus efficaces, plus accessibles et plus performants. Pour répondre à ce besoin, la Commission Européenne, en collaboration avec le groupe d’intérêt des députés européens contre le cancer, a lancé une consultation publique à l’échelle européenne sur son nouveau plan de lutte contre le cancer. C’est à l’occasion de la Journée Mondiale Contre le Cancer du 4 février 2020 que l’initiative a été annoncée. Alcimed revient sur cette conférence de lancement qui a présenté les objectifs de ce plan d’action ambitieux. Plongeons dans le vif du sujet !

L’appel à l’action de l’Europe pour lutter contre le cancer

L’événement, qui s’est tenu au Parlement Européen de Bruxelles, a été présenté par Véronique Trillet-Lenoir et Loucas Fourlas, Coprésidents du groupe d’intérêt des députés européens contre le cancer. Ils ont ouvert cette conférence en rappelant que le cancer tue plus d’un million de nos concitoyens européens chaque année, ce qui représente une charge immense pour les patients et leurs familles. Ils ont toutefois affirmé que « le cancer n’est pas imbattable » et que des progrès peuvent être réalisés en renforçant la recherche et les efforts de sensibilisation.

Ce point de vue a également été partagé par la Présidente de la Commission Ursula von der Leyen, qui voit l’Europe, dans ce projet, s’engager sur un chemin commun sur lequel beaucoup reste à faire mais dont les fondations existent déjà. Bien que la lutte contre le cancer ait fait de grands progrès ces dernières années, elle a toutefois souligné les bénéfices inégaux du dernier plan d’action européen d’il y a 30 ans.

« Unis, nous résistons, divisés, nous tombons »

Loucas Fourlas a repris cette célèbre devise lors de son discours, soulignant l’importance d’un engagement commun, au-delà des divisions partisanes et sociales. La lutte contre le cancer doit être menée sur un front uni, au sein duquel « aucun patient atteint de cancer ne devrait être isolé ». Cette unité doit accélérer la réduction des grandes inégalités qui persistent en Europe, comme l’a souligné Stella Kyriakides, Commissaire Européenne à la Santé Publique et à la Sécurité Alimentaire, où « une femme atteinte du cancer du col de l’utérus en Roumanie a 16 fois plus de chances de mourir qu’une femme atteinte du même cancer en Italie ».

La définition du plan « Europe contre le cancer » et les priorités pour l’avenir

Le plan européen va maintenant être soumis à des discussions au sein d’un groupe « aussi inclusif que possible », composé notamment de dirigeants politiques, de survivants du cancer, d’ONG et de professionnels de santé. Il est fondé sur quatre grandes priorités :

– La prévention : « Parce que c’est le meilleur remède dont nous disposons », a souligné Ursula von der Leyen. Actuellement, 30 à 40% des cas de cancer sont évitables, mais seulement 3% du budget est consacré à la prévention. Au sein de ce champ très large que recouvre la prévention, il reste beaucoup à faire : de la prévention du tabagisme à la couverture vaccinale, en passant par la lutte contre la pollution et l’accès à une alimentation saine et abordable.

– Le diagnostic : Actuellement, comme l’a mentionné Stella Kyriakides, « dans un État Membre, 62% des femmes entre 50 et 69 ans ont réalisé une mammographie au cours des deux dernières années, alors que ce chiffre n’atteint que de 0,2% dans un autre État Membre ». Si aujourd’hui, les disparités sont immenses, demain chaque Européen devra pouvoir bénéficier d’un diagnostic le plus précoce possible.

– Traitements et technologies : La recherche pour le développement de nouveaux traitements pharmaceutiques et de nouveaux outils technologiques est évidemment cruciale. Pour que la recherche progresse efficacement, le partage des données est essentiel et nous devons mieux l’appliquer. Parmi les données dont nous disposons déjà, il existe une quantité incroyable d’opportunités manquées, d’améliorations inconnues, de corrections potentielles de fausses hypothèses… Il reste tant à découvrir ! C’est dans cet esprit que Kyriakides a annoncé la création d’un espace ouvert de données de santé, un « cloud » conçu pour faciliter l’accès des scientifiques aux données partagées.

– Qualité de vie : Comme l’ont exprimé Stiliyan Petrov, ancien footballeur professionnel, et Victor Girbu, avocat, la lutte contre le cancer ne se limite pas à le guérir. C’est également un combat contre la discrimination dans l’accès aux prêts, aux hypothèques et à l’assurance maladie, contre la marginalisation et même contre l’exclusion. Nous devons nous rappeler que cela doit aussi être notre priorité.

Avec ce plan de lutte contre le cancer et toutes ses répercussions, l’Union Européenne s’attaque aux inégalités et promeut l’union. S’unir autour de cette cause, qui nous concerne tous d’une manière ou d’une autre, permettra de faire émerger de nouvelles solutions, notamment par le partage de l’information et la mise en commun des efforts. Depuis plus de 20 ans, Alcimed participe à des projets qui visent à améliorer l’expérience du patient en mettant en place des programmes d’amélioration du parcours de soins et en étudiant les technologies disruptives pour la détection, le traitement et le suivi du cancer. Nous sommes très heureux de voir cet effort commun renforcé et nous suivrons avec le plus grand intérêt ce plan ambitieux pour les citoyens européens.

 

A propos de l’auteur

Victor, Consultant, Alcimed Bruxelles Santé

  • https://www.youtube.com/watch?v=Yj0SxiNp1nk
  • https://ec.europa.eu/health/non_communicable_diseases/cancer_fr
  • https://ec.europa.eu/health/non_communicable_diseases/events/ev_20200204_fr
  • https://ec.europa.eu/jrc/en/publication/cancer-incidence-and-mortality-patterns-europe-estimates-40-countries-and-25-major-cancers-2018

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >