Journal de bord

COVID-19 which impacts for the energy and environment players

Covid-19 : Quels impacts pour les acteurs de l’énergie et de l’environnement ?

Alors que la crise sanitaire du Covid-19 bat son plein, les acteurs de l’énergie et de l’environnement, indispensables à notre économie, doivent s’adapter pour faire face. Comment réagissent-ils ? Quelles actions mettent-ils en place pour maintenir leur activité ou pour répondre aux défis technologiques imposés par cette crise ? Comment font-ils front ? Alcimed fait le point pour répondre à ces questions.

L’énergie et l’environnement : des activités vitales pour le pays

Les acteurs de l’énergie (ORANO, EDF, RTE et ENEDIS) et de l’environnement (SUEZ, VEOLIA) sont des maillons indispensables de notre économie qui ne peuvent arrêter leurs activités en cette période de pandémie de COVID-19. En effet, la production d’électricité et son transport, la production d’eau et son assainissement, et la gestion des déchets sont des activités clés pour notre système de santé dans la réponse à cette situation de crise majeure.

Par exemple, RTE s’est adapté en maintenant les activités indispensables au transport de l’électricité. La maintenance des postes électriques et des lignes, mais également les activités de gestion en temps réel du réseau (informatique, dispatching…) sont les seules activités maintenues pour le moment.

Une baisse de la consommation électrique de 15% impliquant une part plus forte d’énergie renouvelable dans le mix énergétique

Selon le directeur de l’IEA (International Electricity Agency), l’arrêt de certaines usines et entreprises dans les pays ayant pris de fortes mesures de confinement implique une réduction de la demande en électricité d’environ 15%. Une conséquence est que les gestionnaires de réseau ont moins de flexibilité dans la gestion des pics de consommation. En effet, ils ne peuvent plus utiliser l’effacement auprès des industriels par exemple, et doivent donc s’adapter.

Un autre impact de cette réduction de la demande en électricité est l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique global. En effet, la production des centrales à charbon ou gaz est amenée au strict minimum pour palier à cette baisse de la demande. Ceci augmente donc artificiellement la part de l’éolien ou du solaire dans la production. Pour les acteurs de l’énergie, la situation est inédite. Il s’agit d’un test intéressant et grandeur nature pour préparer l’avenir et l’augmentation de la part du renouvelable dans le mix énergétique.

Des nouveaux flux de déchets à considérer avec la crise du COVID-19

Le confinement implique également une modification sensible des flux de déchets. Les quantités de déchets issus des entreprises (industriels, restaurants…) ont sensiblement diminué au profit des déchets ménagers. La collecte et le traitement de ces déchets doivent donc être adaptés. Enfin, la pandémie a pour conséquence une augmentation significative des déchets hospitaliers. Par respect des principes de précaution, ces déchets sont moins bien triés qu’à l’habitude et plus facilement détruits car potentiellement contaminés par le coronavirus.

Des partenariats inédits entre les acteurs de l’énergie et de l’environnement pour faire face à la crise du COVD-19

Covid19 énergie environnement - des partenariats inédits face à la crise

Air Liquide, PSA, Valéo et Schneider Electric se sont associés pour répondre à la forte demande en respirateurs. Ils ont indiqué vouloir produire 10 000 respirateurs en 50 jours via ce consortium inédit. Air Liquide, producteur de ces respirateurs, pilote le projet. PSA met à disposition ses lignes de production pour assurer l’assemblage du bloc central des respirateurs. En plus d’opérateurs, Schneider doit fournir le matériel nécessaire à la réorganisation des lignes de productions existantes et son expertise d’optimisation de celles-ci. Enfin, Valéo s’occupe de la gestion de l’approvisionnement du matériel nécessaire à la production de ces respirateurs.

Cette initiative inédite met en lumière de nouvelles synergies possibles entre ces acteurs.

 

En conclusion, ces quelques initiatives montrent la forte adaptation des acteurs de l’énergie et de l’environnement face à cette crise du COVID-19 sans précédent. Aujourd’hui, ils mettent leur savoir-faire aux services de la collectivité, seuls ou en consortium, pour répondre aux défis technologiques et organisationnels imposés par cette crise. De nouvelles synergies apparaissent. Cela aura des répercussions, difficile à mesurer aujourd’hui, pour ces acteurs à plus long terme. L’équipe Energie Environnement Mobilité est donc fière de pouvoir les accompagner au quotidien sur leurs problématiques et est d’ores et déjà auprès d’eux pour leur apporter son soutien.

A propos de l’auteur

Guillaume, Responsable de Mission dans l’équipe Energie, Environnement, Mobilité d’Alcimed à Paris

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *