Journal de bord

Maladie rénale chronique diagnostic traitement précoce

Maladie rénale chronique : un besoin non satisfait de diagnostic et de traitement précoces

Le nombre de personnes souffrant d’une maladie rénale chronique est en augmentation. Aujourd’hui, on sait par exemple qu’environ 40% des patients diabétiques développent une maladie rénale chronique. Ils représentent actuellement 160 millions de personnes. Or ce chiffre est amené à se multiplier avec l’augmentation de la prévalence du diabète dans les années à venir. Malgré ces chiffres en hausse, les patients atteints de maladie rénale chronique ne sont souvent pas diagnostiqués et souffrent de graves conséquences. Pourquoi ? Comment cela affecte-t-il les patients et quelles sont les possibilités d’amélioration futures ? 

Qu’est-ce qu’une maladie rénale chronique ?

Normalement, les reins filtrent les déchets et le surplus d’eau du sang, fabriquant ainsi l’urine. Les reins participent également à la production de vitamine D et d’hormones qui régulent la production de globules rouges et la pression sanguine.

Chez les patients atteints d’une maladie rénale chronique, les reins sont endommagés et ne peuvent pas filtrer le sang comme ils le devraient. Les patients perdent progressivement leur fonction rénale sur une période de quelques mois à quelques années. La maladie rénale chronique peut finalement entraîner une insuffisance rénale. Les patients souffrant d’insuffisance rénale ont besoin d’une dialyse régulière ou même d’une greffe de rein.

La maladie rénale chronique est connue comme un « multiplicateur de maladie ». Les patients atteints de maladies rénales chroniques risquent en effet de développer un large éventail de comorbidités, notamment des maladies cardiovasculaires, des rétinopathies, des maladies du foie, de l’hypertension et une diminution de la santé minérale des os. Le manque de sensibilisation à la maladie rénale chronique est l’une des raisons pour lesquelles cette maladie et ses comorbidités ne sont souvent pas diagnostiquées.

L’impact des maladies rénales chroniques sur les patients et le système de santé

Avec le vieillissement de la population mondiale et l’augmentation de la prévalence de l’obésité, on s’attend à ce que le nombre de patients atteints de maladies rénales chroniques augmente. La maladie rénale chronique et ses conséquences ont un impact majeur sur la qualité de vie des patients. Des études montrent que la qualité de vie diminue à tous les stades de la maladie rénale. La maladie a en effet de graves conséquences sur les aspects sociaux, la vitalité et la santé mentale en raison des changements intenses que les patients doivent apporter en raison de leur diagnostic et de l’évolution de la maladie.

En outre, le nombre croissant de patients atteints de MRC suscite des inquiétudes quant à la capacité de la société à assumer son fardeau économique. La maladie pèse sur le budget des soins médicaux en raison des coûts liés à la détection et à la gestion du traitement de la MRC, et à la gestion simultanée des affections de comorbidité. En outre, la MRC entraîne des pertes de productivité importantes pour les patients et leurs soignants en termes d’absentéisme au travail et de décès prématuré. Le coût déclaré pour un patient atteint de MRC est d’environ 20 000 USD dans les premiers stades de la maladie. Cependant, le coût moyen augmente de manière exponentielle à mesure que l’on progresse dans la maladie, pour atteindre plus de 120 000 USD par an.

Un besoin non satisfait de diagnostic et de traitement précoces

Bien que plus de 60 % des patients souffrant de maladie rénale chronique développent aussi une maladie cardiovasculaire, seulement 12 % d’entre eux sont diagnostiqués. En outre, la maladie rénale chronique est souvent diagnostiquée trop tard, ce qui rend difficile la prévention des effets néfastes sur la santé des patients. Pourtant, la maladie peut être ralentie ou même évitée si elle est diagnostiquée à temps. Les interventions comprennent la lutte contre le tabagisme, la promotion de l’activité physique et le conseil en matière de maladies cardiovasculaires.

Bien qu’il existe des traitements capables de cibler les symptômes de la maladie rénale chronique, il n’existe pas encore de traitements ciblant spécifiquement les causes de cette maladie. Le nombre de patients souffrant de cette maladie ne cessant d’augmenter, le besoin d’un traitement ciblé des causes de la maladie rénale chronique se fait de plus en plus sentir.

Par conséquent, une détection plus précoce, des contrôles réguliers et le développement de nouveaux types de médicaments sont essentiels pour améliorer les résultats futurs des soins de santé pour les patients souffrant de maladies rénales chroniques.

 

Des efforts doivent être faits pour sensibiliser à la maladie rénale chronique et à son besoin non satisfait de diagnostic et de traitement précoces. Une sensibilisation accrue permettra aux spécialistes médicaux de s’intéresser davantage à la maladie et conduira très probablement à une détection plus précoce. En outre, une sensibilisation accrue soulignera le besoin urgent de développer de nouveaux médicaments pour cibler spécifiquement les causes de la maladie rénale chronique. Bien entendu, Alcimed continuera à surveiller ce marché important et passionnant pour vous !

A propos de l’auteur

Hannah, Consultante dans l’équipe Santé d’Alcimed en Allemagne

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *