Organisation des soins psychiatriques : 5 tendances pour construire l’Hôpital de Santé Mentale de demain par Alcimed

Organisation des soins psychiatriques : 5 tendances pour construire l’Hôpital de Santé Mentale de demain

Le « parent pauvre du système de santé français » : ce portrait de la santé mentale est aujourd’hui plus que jamais martelé comme une évidence, alors même qu’1 français sur 5 souffre d’un trouble psychique au cours de sa vie. Aujourd’hui, les pouvoirs publics portent l’ambition d’une amélioration substantielle dans l’accompagnement proposé aux Français en matière de santé mentale, dans une logique de continuité et de pertinence du parcours de santé et d’ouverture vers l’extérieur. L’ambition des pouvoirs publics d’améliorer l’organisation des soins psychiatriques prend notamment la forme d’une réforme de financement du secteur. Tout l’enjeu de cette réforme sera d’instaurer un financement commun des établissements publics ou privés, ambitionnant de combler les inégalités territoriales et prenant en considération les tendances épidémiologiques des populations, tout en valorisant les parcours ambulatoires, les activités spécifiques et de recherche. L’enjeu étant également de travailler l’attractivité du secteur. Dans ce contexte de réforme systémique du financement du secteur, et à l’occasion de la publication par la Cour des Comptes d’un rapport sur « Les parcours dans l’organisation des soins en psychiatrie », notre équipe revient sur les 5 tendances clés à mener pour construire l’hôpital psychiatrique de demain.

Si depuis les années 90, le nombre de lits d’hospitalisation pour 100.000 habitants a diminué de plus de moitié, les moyens financiers alloués au secteur n’ont pas permis la transition espérée vers l’ambulatoire – engendrant des difficultés d’accès aux soins, des structures saturées, des inégalités de prise en charge selon les territoires, et des soignants en souffrance. De surcroît, l’épidémie de COVID-19 et les différentes mesures sanitaires qui se sont succédées, ont renforcé les troubles de santé mentale dont souffrent les Français. Elles ont ainsi permis de donner un coup de projecteur sur les dysfonctionnements de l’organisation des soins psychiatriques. Quelles sont les 5 tendances clés à mener pour construire l’hôpital psychiatrique de demain ?

L’hôpital de Santé Mentale de demain s’inscrit dans une logique de responsabilité populationnelle partagée avec les acteurs de son territoire d’ancrage

L’hospitalo-centrisme reste aujourd’hui au cœur des modalités de fonctionnement des établissements de santé. Cette vision écarte cependant de très nombreux acteurs dont les rôles complémentaires, en amont, en aval et parfois en alternative à la prise en charge hospitalière, sont essentiels.

Parce qu’il souhaite répondre efficacement aux besoins de son territoire, l’hôpital de Santé Mentale demain se positionne comme l’un des maillons d’une offre de service plus large. Cette offre exhaustive permet une cohérence dans les parcours de santé proposés à la population. Elle nécessite que chacun connaisse son rôle et soit coordonné dans l’organisation des soins psychiatriques : pour cela, l’hôpital consolide ses liens avec l’ensemble des acteurs de santé territoriaux (du 1er recours aux acteurs médico-sociaux), et fonctionne en subsidiarité.

Ces interfaces sont indispensables pour une dynamique territoriale proactive, assurant des parcours de santé fluides et pertinents. Les impacts en seront multiples : interpellations facilitées, création de commissions de travail pour fluidifier les parcours, des réponses communes à des appels à projet innovants…

L’hôpital de Santé Mentale de demain assure des parcours fluides et cohérents dans l’organisation des soins psychiatriques

Focus sur la dotation à l’activité de la réforme du financement

La réforme a pour ambition de valoriser les parcours fluides et coordonnés sur le territoire. En ce sens :

  • Les hospitalisations longues font l’objet d’un tarif dégressif
  • La prise en charge ambulatoire est encouragée au travers d’un tarif croissant selon les typologies et l’intensité du soin proposé

A noter que certaines activités (SAU, UMD…) ne rentrent pas dans le cadre de cette dotation à l’activité au regard de leurs spécificités. 

 

Dans cette logique de cohérence territoriale, l’hôpital de demain propose des projets d’accompagnements fluides et cohérents :

  • Fluides, parce que les organisations (capacité d’hospitalisation, personnels en première et seconde ligne dans les structures ambulatoires, équipes mobiles…) sont repensées pour assurer des délais d’attente nettement réduits, mais aussi parce que les rôles de chacun sont bien identifiés, permettant une lisibilité de l’offre et des relais facilités et pertinents, par exemple entre le 1er recours et le CMP.
  • Cohérents, car l’accompagnement se veut sans failles, du repérage à la réhabilitation psycho-sociale, en passant par les considérations somatiques et l’élaboration de services alternatifs, telles que les équipes mobiles et structures ambulatoires.

L’hôpital de Santé Mentale de demain promeut la responsabilisation de tous … à commencer par le patient !

Le patient est un acteur incontournable de l’hôpital de demain : il collabore activement aux décisions prises quant à son parcours, et est un véritable pilier pour les autres usagers grâce aux fonctions de pair-aidance…

Pour assurer à tout patient l’exercice/l’expérience de son « empowerment », l’hôpital formalise des outils et process assurant la création d’espaces d’expression et de respect/collaboration autour des souhaits du patient (co-construction du PPCS, intégration aux démarches d’élaboration du projet d’établissement, formalisation de la fonction de patient expert, actions d’éducation thérapeutique…). Il garantit également une véritable acculturation des professionnels, afin que l’usager puisse occuper toute la place qui lui revient.

L’hôpital de Santé Mentale de demain repense les espaces pour les soins psychiatriques

Parce que l’hôpital de demain porte des ambitions d’accompagnement amélioré des usagers, de bien être de son personnel, et plus largement de déstigmatisation de la santé mentale, il repense les espaces, et ce sous toutes les coutures :

  • Les espaces physiques, pour assurer une accessibilité pour tous, évoluer dans des environnements favorisant le bien-être, le dialogue et la réhabilitation, réduisant cette distance invisible entre l’hôpital et la ville en s’ouvrant vers l’extérieur… L’habitat inclusif, résidence à mi-chemin entre l’hôpital et le domicile, en est le parfait exemple.
  • Les espaces numériques, pour développer de nouvelles modalités de soins et de coordination (telle que la télémédecine), mais aussi renforcer la transmission de savoirs sur la santé mentale et la collaboration avec les usagers et leur entourage (au travers par exemple de la communication sur les réseaux sociaux).

L’hôpital de Santé Mentale de demain se renouvelle pour fidéliser les professionnels

Dans un contexte global de remise en cause de la qualité du service rendu mais aussi de pénurie médicale comme paramédicale, l’hôpital de demain renforce son attractivité, au travers de stratégies de communication renouvelées à destination des professionnels de santé et d’implication accrue dans la recherche. Il porte des actions de valorisation et de responsabilisation de ses équipes : contrats de travail partagé avec la ville, valorisation des activités de recherche, développement de contrats de pôle et de service, soutien au renforcement du leadership des professionnels en responsabilité…

Dans un contexte où les établissements spécialisés en santé mentale font face, depuis plusieurs années, à un contexte économique tendu, à des difficultés d’attractivité, il est aujourd’hui essentiel de repositionner leurs projets en cohérence avec la réforme de financement.

Ces éléments raisonnent avec votre vision de l’organisation des soins psychiatriques ? Vous souhaitez partager votre expérience ? Ou être accompagné dans votre transformation stratégique autour du domaine de la santé mentale ? N’hésitez pas à nous contacter !


A propos de l’auteure
Axelle, Consultante dans l’équipe Innovation & Politiques Publiques d’Alcimed en France

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >

 

Pour continuer à explorer...