Série CES 2021 - Exit les masques chirurgicaux et place à la mode des masques 2021 : réel progrès ou gadgets par Alcimed

Série CES 2021 – Exit les masques chirurgicaux et place à la mode des masques 2021 : réel progrès ou gadgets ?

Alors que le masque jetable est devenu l’objet phare dans la lutte contre la COVID-19, différentes écoles sont apparues : pour le masque chirurgical, FFP2, fait maison à fleurs, inclusif et transparent, réutilisable,… Alcimed revient sur 3 masques innovants, voire futuristes, présentés au Consumer Electronique Show – virtuel, pandémie oblige – de Las Vegas en janvier 2021 : vrai progrès ou gadget ?

Le masque chirurgical jetable fait désormais partie du quotidien de bon nombre d’entre nous, sur tous les continents. Porté des heures durant, pour toute interaction sociale, parfois toute la journée, le masque chirurgical jetable a vite été pointé du doigt : gênant, étouffant, limitant la qualité de la communication – on ne s’entend pas, on ne voit plus les expressions du visage -, polluant quand on le jette, voire contreproductif si on doit le manipuler alors qu’il est peut-être contaminé.

Face à tous ces défauts, les acteurs n’ont pas tardé à chercher des solutions pour proposer des masques durables, plus adaptés à nos besoins et à nos modes de vie sur le long terme. Parmi les masques présentés au CES 2021, certains ont retenu l’attention. Cependant, ce ne sont parfois que des prototypes, ou bien des masques dont le tarif est à la hauteur de leur niveau de sophistication. Alors, sont-ils vraiment le futur du masque chirurgical jetable ? Voici un tour d’horizon de ces masques pas comme les autres !

Exit le masque chirurgical jetable avec le Smart Mask multi-usages de Razer

A en croire le CEO de Razer, ce masque a été imaginé pour être « fonctionnel, confortable et utile pour interagir avec le monde, tout en conservant une esthétique sociable ». Voici ce que ça donne dans la pratique. Bien sûr, le masque offre une protection répondant aux exigences médicales, filtrant au moins 95% des particules en suspension dans l’air, la norme désormais Ce masque, rendu étanche par un joint de silicone, possède des ventilateurs actifs rechargeables, pour réguler le flux d’air et le refroidir pour une respiration et un confort optimisés.

Pour le volet social, le masque est partiellement transparent, rendant la bouche visible et par là même les expressions du visage.. Et ce n’est pas tout, le masque s’éclaire dans la pénombre, ou en journée, c’est au choix. Enfin, le masque dispose d’un microphone intégré et d’un amplificateur de voix qui permettent de mieux se faire entendre.

Razer a même pensé à la planète : le masque est en plastique recyclable, solide et anti-rayures, car il est destiné à une utilisation récurrente. Les ventilateurs filtrent l’air grâce à des disques remplaçables, le masque est rechargeable sans fil et offre également un système, dans sa boite, de désinfection à lumière UV. Une fois rechargé complètement, il peut être porté toute la journée.

Il a l’air parfait ? A ce stade ce n’est qu’un prototype…

Exit le masque chirurgical jetable avec le masque connecté Active+ de la start-up AirPop

Cet acteur expert des masques filtrants a conçu un masque de forme ergonomique agréable à porter, mais surtout : connecté ! Un capteur placé dans le masque permet de mesurer en temps réel le nombre d’inspirations par minute ou la qualité de l’air extérieur et la nature des polluants bloqués par le filtre. Ces données sont transmises en temps réel par Bluetooth à une application de suivi, destinée à aider l’utilisateur à mieux comprendre sa santé respiratoire.

Le capteur peut aussi indiquer avec précision quand le filtre du masque doit être remplacé. Ces filtres seraient efficaces à 99%, et marqués d’un QR code unique destiné à prévenir toute contrefaçon. Le masque est lavable pour prolonger son usage. Cependant, attention, tout savoir de votre respiration vous en coutera tout de même 150€ par masque, livré avec 4 filtres de 40h…

Exit le masque chirurgical jetable avec le masque xHale Made in France de la start-up franco-britanique xRapid

Le compromis parfait entre les deux précédents, qui allie à la fois la sécurité – niveau FFP2, le confort et le côté connecté pour tout savoir de sa respiration.

Ce masque a été conçu avant tout pour être oublié par celui qui le porte. Grâce à 2 ventilateurs qui s’activent à l’inspiration et l’expiration, l’air intérieur est renouvelé pour éviter la sensation de chaleur ou encore la buée sur les lunettes. Il serait même possible de le porter pour faire du sport. Il offre 3 tailles pour s’adapter efficacement au visage de chacun.

Connecté, le masque peut mesurer le débit d’air, la fréquence respiratoire et même la température corporelle. Au-delà de vous comparer à la moyenne enregistrée dans la base de données, l’application mobile propose même des conseils pour réguler sa respiration ou pour utiliser le masque au meilleur de son potentiel.

Le masque a une autonomie de 8 heures. Il est équipé de filtres soit lavables, soit jetables. L’entreprise vient de lancer les précommandes et doit construire dans le sud-est de la France une usine de fabrication pour un masque local.

Au-delà de la crise sanitaire actuel, ce masque promet également de protéger contre les pollens ou les pollutions naturelles et industrielles. Prix du masque : 99$ et compter près de 10$ le filtre. Et moyennant quelques dollars de plus, vous pourrez le personnaliser ou ajouter des capteurs d’oxygène ou de pollution… c’est le prix à payer pour oublier qu’on porte un masque.

En somme, le masque chirurgical jetable a certainement encore un bel avenir, maintenant qu’il est disponible en masse et pour quelques centimes. Cependant, à l’heure ou le volume de déchets généré devient de plus en plus inquiétant, des solutions alternatives ont besoin d’être développées, et soutenues !

Image : Masque de la marque ® Razer


A propos des auteurs
Alice, Consultante et Christelle, Responsable de Mission dans l’équipe Santé d’Alcimed en France

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >

 

Pour continuer à explorer...