Série CES 2021 – Les nouveaux dispositifs médicaux connectés pour le suivi à distance des patients

En ces temps de pandémie, la demande de dispositifs médicaux connectés pour la surveillance de santé à distance a été particulièrement stimulée. Le besoin de suivre notre rythme cardiaque, notre fréquence respiratoire ou encore notre température corporelle est devenu indispensable. Alcimed revient sur 3 dispositifs médicaux connectés dévoilés au Consumer Electronics Show (CES) qui a eu lieu virtuellement en janvier dernier. Alors affaire à suivre ou pas ?

Une année après le début de la pandémie et avec des symptômes de COVID-19 pas toujours faciles à détecter, la santé connectée est plus que jamais d’actualité. Même si un smartphone ne pourra pas remplacer un médecin, les nouvelles technologies ont permis des avancées considérables dans le suivi de nos paramètres vitaux.

Dans l’ensemble des gadgets tech présentés lors du CES, plusieurs capteurs de données corporelles, sous différentes formes, ont été mis sur le devant de la scène cette année. Parmi ces appareils, trois ont particulièrement retenu notre attention. Si certains sont déjà disponibles sur le marché, d’autres sont encore en cours de développement. Faisons le point avec une petite sélection de ces dispositifs médicaux connectés du futur.

1. Le patch BioButton™ de BioIntelliSense

La société de surveillance continue de la santé et d’intelligence clinique BioIntelliSense a conçu un petit appareil médical portable connecté nommé BioButton™. Ce patch d’environ 3 centimètres de diamètres se colle à même la peau sur la poitrine et permet un suivi de l’état de santé en permanence. En effet, le capteur permet une surveillance continue de la température corporelle, de la fréquence cardiaque et de la fréquence respiratoire au repos afin de permettre la détection précoce de signaux d’alertes. La technologie multi-paramètres employée permet même de détecter les phases de sommeil !

Cet appareil est également utile pour le dépistage de symptômes tels que ceux du COVID-19. Son lancement commercial, associé à la surveillance de la vaccination, semble être « opportun pour relever le défi croissant du retour en toute sécurité sur les lieux de travail, à l’école et [pour les] voyages, conférences et divertissements », a déclaré James Mault, MD, PDG de BioIntelliSense. Il est déjà utilisé, pour le suivi des symptômes des patients atteints du COVID-19 ou des réactions des patients vaccinés, dans plusieurs centres de recherches et hôpitaux américains. La FDA a également donné son accord pour une utilisation par des particuliers à domicile.

BioButton™ a d’ailleurs remporté le prix du CES 2021 Innovation awards !

2. L’inhalateur Bulo de Breathings

Mis au point par trois anciens ingénieurs de Samsung, Bulo est le premier inhalateur permettant à n’importe qui de mesurer précisément ses capacités pulmonaires et ainsi d’estimer l’état de santé de ses poumons. Son nom signifie « ne pas vieillir » en coréen, et son apparence est semblable aux inhalateurs utilisés par les asthmatiques. Son utilisation est simple, puisqu’il suffit d’inhaler puis d’exhaler directement dans l’appareil pendant 6 secondes. Les mesures concernant l’âge, la capacité et la force des poumons sont ensuite consultables sur une application mobile. En fonction des résultats affichés, l’application propose des exercices de respiration adaptés à l’utilisateur pour l’aider à améliorer la santé de ses poumons.

Ce dispositif médical connecté permet de détecter ou surveiller des poumons qui pourraient être abîmés par la consommation de tabac, la pollution ou même le COVID-19, même si l’étendue des séquelles reste inconnue. Il peut également être utile pour les sportifs et les musiciens qui souhaitent évaluer leur capacité pulmonaire.

Lors du CES, Bulo a reçu un prix d’innovation dans la catégorie « santé et bien-être ».

3. L’appareil HealthyU par HD Medical

HD Medical, spécialiste des solutions de santé numériques, propose un nouveau dispositif HelthyU™ intégrant plusieurs sous-modules et permettant une télésurveillance systématique de nombreux paramètres cardiaques. En effet, ce dispositif médical connecté comprend un ECG à sept dérivations, un capteur de température, un oxymètre de pouls, des microphones pour enregistrer les sons cardiaques et pulmonaires, un moniteur de fréquence cardiaque (avec analyse du souffle) et respiratoire, et un capteur de tendance de la pression artérielle (sans brassard). Il suffit de tenir l’appareil contre sa poitrine et de poser son pouce et son index sur les capteurs avant pour enregistrer les différents paramètres vitaux.

Ces données peuvent ensuite être partagées avec des professionnels de santé via la technologie HD Steth™ (stéthoscope intelligent), développée par HD Medical, et approuvée par la FDA en Juillet 2020 pour le stéthoscope électronique, le phonocardiographe et l’électrocardiographe.

HealthyU™ est actuellement destiné à un usage expérimental uniquement, et sa commercialisation est envisagée aux États-Unis d’ici le troisième trimestre 2021, sous réserve du processus d’autorisation de la FDA.

Même si ces appareils paraissent relativement techniques, la demande attendue des particuliers semble importante, notamment grâce à la facilité d’utilisation, la simplicité de lecture des résultats et de partage avec les professionnels de santé. Selon le monde médical, la e-santé est un bénéfice potentiel non négligeable pour la santé publique. Aujourd’hui, les médecins conservent un rôle actif dans le parcours de soin de patient, mais ce dernier acquiert toujours plus d’autonomie dans la surveillance de son état de santé grâce aux dispositifs médicaux connectés et aux applications.

A propos des auteurs
Alice, Consultante et Christelle, Responsable de Mission dans l’équipe Santé d’Alcimed en France

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >

 

Pour continuer à explorer...