Les grandes tendances en matière d’emballages durables en 2020

Les consommateurs sont aujourd’hui plus conscients de l’impact de leurs choix de consommation sur l’environnement, et sont de plus en plus attentifs à ce qu’ils achètent. Ils sont moins disposés à faire des achats compulsifs et apprennent désormais, avant d’acheter, à réfléchir, à lire des tests et des critiques sur le net, et à lire les étiquettes des produits. A mesure qu’ils deviennent plus exigeants, les applications telles que Yuka s’imposent pour accompagner au mieux les consommateurs dans leurs décisions d’achats. Mais cela ne s’arrête pas au produit lui-même : le choix de l’emballage est crucial. Le mot-clé lors des courses: DURABLE.

Quelles sont les solutions d’emballages durables considérées ?

1. Les contenants en plastique souple

Le contenant en plastique souple s’impose comme étant une option durable. Il permet ainsi d’économiser 50 à 85% de plastique par rapport à la bouteille ordinaire et est notamment utilisée pour les produits d’entretien ménager ou d’hygiène. Il constitue la principale option pour les petits et grands acteurs, tels que Procter & Gamble et Werner&Mertz.

A nuancer toutefois puisqu’il subsiste un problème : sa recyclabilité. En réalité cette option n’est bien souvent pas recyclable. Werner&Mertz est le premier acteur à lancer sur le marché en 2020 le premier sachet souple à fond plat au monde, recyclable à 100%. Ce sachet est fabriqué à partir d’un monomatériau (polyéthylène) avec une étiquette enveloppante amovible.

2. Les bouteille en plastique 100% recyclée et recyclable

De plus en plus de marques et de grands groupes, comme Unilever, Procter & Gamble ou encore L’Oréal, s’engagent dans le conteneur recyclable et/ou la bouteille plastique recyclée.

Parmi les initiatives récentes, citons Love Beauty et Unilever Planet, avec leur emballage coloré et leur plastique 100% recyclé. Un autre exemple est Werner&Mertz : depuis 2016, tous leurs récipients transparents en PET sont fabriqués avec du plastique 100% recyclé et recyclable.

Pour aller encore plus loin et relever le défi que représente la recyclabilité du plastique, la marque américaine Seed Phytonutrients de L’Oréal a lancé des bouteilles en papier résistant à l’eau, recyclées et biodégradables (aux États-Unis uniquement).

3. Les formes solides

D’autres acteurs des secteurs des produits ménagers et des soins d’hygiène personnelle choisissent de modifier la formulation de leurs produits pour passer aux formes solides, qui nécessitent moins d’emballage, ou pas du tout. Parmi ces acteurs, on trouve principalement des producteurs locaux, biologiques et végans, tels que Gaiia et Lamazuna, qui proposent non seulement le shampoing solide, produit le plus courant dans ce type de forme, mais aussi un déodorant et un dentifrice solide ! L’icône des formes solides dans le secteur des soins d’hygiène est Lush.

Et lorsque c’est possible… La meilleure alternative reste le « zéro emballage » !

Pour répondre aux besoins des nouveaux clients, le choix de produits en vrac, solides et liquides, est aujourd’hui beaucoup plus large que par le passé : pâtes, céréales, liquide vaisselle, détergent, shampoing, savon liquide, mais aussi huiles de cuisine, vin, bières et spiritueux sont maintenant disponibles en vrac. Certains essais pilotes ont également été réalisés avec du yaourt.

Pour la distribution en vrac, différents fabricants, principalement des petits acteurs locaux tels que Coslys et CoZie, proposent leurs produits via une machine de recharge, grâce à laquelle les consommateurs peuvent acheter la quantité de produit souhaitée, en utilisant leur propre récipient, ou un récipient en verre souvent fourni par le fabricant, avec un système de consigne. Selon le produit, les détaillants peuvent être des pharmacies, des épiceries spécialisées dans les aliments locaux et biologiques ou de grandes sociétés de vente au détail.

La distribution en vrac peut être applicable pour les produits d’entretien ménager, les produits de soins personnels et les produits alimentaires. Cependant, plusieurs défis doivent encore être relevés pour développer cette distribution de produits en vrac. L’hygiène est l’un de ses principaux enjeux, en particulier pour les produits ultra-frais. Parmi les autres défis à relever figurent la traçabilité, la garantie de l’origine du produit (certains produits bénéficiant d’une appellation d’origine protégée ne peuvent être vendus en vrac pour garantir l’origine du produit), la distribution, l’étiquetage de la composition et les instructions d’utilisation.

Ce ne sont là que quelques exemples qui permettent de parcours les 3R de l’emballage durable : Réutiliser, Recycler et Réduire. Vous souhaitez explorer les possibilités en matière d’emballages packaging durables ? Notre équipe vous accompagne dans le benchmark de solutions innovantes et le scouting de technologies


À propos des auteurs

Maria, Consultante Senior dans l’équipe Sciences de la Vie d’Alcimed en France
Alice, Responsable de Mission dans l’équipe Sciences de la Vie d’Alcimed en France

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >

Pour continuer à explorer...