open innovation process consulting

L’Open Innovation : un incontournable dans chaque entreprise ?

A l’heure de la digitalisation constante et du bouleversement de nos pratiques actuelles, ce que l’on appelle  » Open Innovation  » apparaît plus que jamais comme un moyen d’innover pour les entreprises. Ce terme n’est pas nouveau, et les entreprises doivent envisager de réinventer l’approche et le processus pour en tirer le maximum d’avantages. Le processus d’Open Innovation est-il indispensable à toute entreprise qui souhaite être innovante ? Est-il nécessaire d’aller plus loin ? Alcimed fait le point.

Qu’est-ce qu’une démarche d’Open Innovation ?

L’Open Innovation peut être définie comme l’ensemble des flux internes et externes de connaissances susceptibles d’accélérer l’innovation interne et d’élargir les marchés.

L’une des particularités de l’Open Innovation est qu’il n’existe pas de définition officielle spécifique de l’Open Innovation . Chaque entreprise a sa propre façon de la définir et en tire parti sous différentes formes. Néanmoins, l’Open Innovation a été définie par Henry Chesbrough, son pionnier, comme le passage de processus d’innovation fermés à une approche ouverte de l’innovation. Plus globalement, l’Open Innovation peut être définie comme l’ensemble des flux internes et externes de connaissances susceptibles d’accélérer l’innovation interne et d’élargir les marchés. L’Open Innovation s’articule autour de l’état d’esprit d’ouverture au partage et à la réception d’informations.

Par défaut, l’Open Innovation dans les entreprises est généralement axée sur la R&D, notamment dans l’industrie pharmaceutique, mais il peut également s’agir d’un département indépendant ou sous la direction d’autres départements internes. Au final, l’Open Innovation reste en phase avec les impératifs stratégiques et soutient les besoins internes pour apporter des innovations de l’intérieur et de l’extérieur de l’entreprise.

Quels sont les avantages et les défis d’une démarche d’Open Innovation ?

Le processus d’Open Innovation a différents objectifs, notamment la possibilité de faire émerger de nouvelles idées pour apporter de la valeur à l’innovation interne. L’Open Innovation peut profiter directement au marketing, à la collecte d’informations, à la recherche de nouveaux talents ou à la R&D pour développer de nouveaux produits et services. Les processus d’Open Innovation peuvent aider les entreprises à atteindre des publics importants et pertinents, augmentant ainsi les chances de développer des partenariats lucratifs, d’impliquer les clients, …

Néanmoins, cette démarche est également confrontée à des défis tels que des objectifs mal définis en raison de la variabilité des approches et des sources, la mise en place d’un processus interne efficace et visible ou encore la mise en œuvre jusqu’au bout des idées émergeant du processus.

Quelle est la différence entre l’Open innovation et l’innovation externe ?

L’Open Innovation et l’innovation externe sont souvent différenciées :

L’Open Innovation est plus souvent décrite comme un état d’esprit ouvert et l’innovation externe est plus liée à l’innovation R&D ou au scouting. L’innovation externe fait partie de l’Open Innovation, mais elle englobe une vision beaucoup plus large des flux d’innovation, considérant que des personnes créatives extérieures à l’entreprise peuvent également contribuer en interne à l’identification de nouveaux concepts et que cela peut être profitable pour les deux parties.

Quels aspects l’Open Innovation peut-elle prendre ?

Selon la façon dont elle est comprise dans chaque entreprise, elle peut prendre différentes formes. Tout d’abord, l’Open Innovation ne peut être considérée comme une réussite sans partenariat. Celui-ci joue un rôle clé et peut aller de la coentreprise au consortium, en passant par les centres d’innovation ou les laboratoires communs. De nombreux acteurs différents peuvent être impliqués, qu’il s’agisse de grandes entreprises, de start-ups, d’universitaires ou même de fournisseurs et de clients.

La plupart des initiatives sont externes, comme le repérage externe, les plateformes numériques et l’accès partagé aux connaissances. L’Open Innovation peut être considérée comme une innovation intra-entreprise ou inter-entreprises, destinée à un public ciblé d’experts ou même ouverte au public. Les initiatives internes, également appelées « open inside », peuvent être mises en œuvre sous forme de défis internes ou de programmes intrapreneuriaux pour promouvoir l’idéation interne ou impliquer les employés. Par exemple, Servier a créé l’entité WeHealth pour développer toutes les approches d’Open Innovation et Michelin – une référence en matière d’Open Innovation – a créé un « bureau du programme d’incubation » pour promouvoir l’innovation interne. Les initiatives externes peuvent être soit « outside in », comme le scouting ou le sourcing, soit « inside out », plus orientées vers le partage d’idées et de propriétés intellectuelles, comme les plateformes numériques ou les hackathons. Par exemple, Eli Lilly a développé une plateforme en ligne partagée appelée « Open Innovation Drug Discovery » pour promouvoir la découverte de nouveaux médicaments.

Quelles sont les prochaines étapes pour l’Open Innovation ?

L’Open Innovation n’a pas de retour sur investissement direct pour les entreprises, ce qui peut être frustrant, mais elle représente une réelle opportunité de business à long terme pour les entreprises. Il est important d’avoir un processus d’Open Innovation très structuré dans chaque entreprise qui souhaite innover, se réinventer, inspirer ses employés,… Néanmoins, l’Open Innovation doit rester « ouverte » et ce serait une erreur de l’appliquer sans en comprendre la raison. Il est certain que dans la période actuelle, l’Open Innovation a encore de belles années devant elle, notamment avec le développement de tous les processus de digitalisation.


A propos de l’auteure,

Christelle, Responsable de Mission dans l’équipe Santé d’Alcimed en France

Vous avez un projet d’exploration ?
Nos explorateurs sont prêts à en discuter avec vous

Contactez nos explorateurs >

 

Pour continuer à explorer...